Accueil > Guide technique du LED

Guide technique du LED

Afin de mieux comprendre le fonctionnement et les spécificités d’un écran LED , vous trouverez ci-après un guide technique reprenant les informations essentielles à savoir !

Cet article a été rédigé afin de vous familiariser avec cette technologie. Les informations trouvées ci-après ne peuvent pas se substituer à une étude, mais doivent être gérées « au cas par cas ». Celles-ci sont réalisées sur demande, par notre équipe technique.

A travers cet article, vous trouverez les informations suivantes :

·         « Pixel » : Qu’est ce que c’est ?

·         « Pitch » : Qu’est ce que c’est ?

·         Les différents types de LED

·         Les différentes luminosités ainsi que le choix et la raison de son utilisation 

·         L’angle de visibilité : Lequel choisir ?

·         La consommation électrique d’un écran LED

Le « Pixel » – Qu’est ce que c’est ?

Un pixel est un point de lumière qui s’allume afin de former le modèle désiré (formes, lettres, animations, films, graphiques).

Chaque pixel peut être configuré différemment lors de la création de médias. Nous pouvons également jouer sur la luminosité de ces pixels.

La dimension d’un média est également calculée en pixel. Nous trouvons dans les standards actuels :

·         1920 pixels x 1080 pixels : Nous parlons de haute définition

·         3840 pixels x 2160 pixels : Nous parlons de 4K

Le « Pitch » – Qu’est ce que c’est ?

Le pitch, un terme bien connu dans le « jargon » du LED.

Le pitch permet de déterminer la distance à laquelle l’image projetée à l’écran sera la plus belle.

En effet, celui-ci permet de mesurer l’écart en millimètres entre deux pixels. Il définit la densité de LED au m².  Et donc influence également la résolution de votre écran.

Prenons un exemple :

Si vous choisissez un écran avec un pitch de 4 mm. Cela signifie que vous aurez un écart de 4 mm entre deux LED. Nous prenons comme moyenne que la valeur du pitch (en mm) égal la distance de visibilité optimale en mètre.

Pitch (mm) = Distance optimale de lecture (m)

Le pitch est un facteur important à prendre en compte. En effet, plus le pitch est petit, plus cher sera votre écran. Il est important de déterminer à l’avance l’emplacement de l’écran afin de pouvoir juger la distance de visibilité.

Si vous désirez mettre un écran en extérieur pour faire apparaître votre publicité, il est inutile de prendre un écran avec un pitch de 2 mm. Optez  pour un pitch de 4 mm ou 6 mm; Le budget sera moins lourd et le résultat final sera le même.

Les différents types de LED

Il existe trois types de LED pour fabriquer des écrans :

·         DIP

·         SMD

·         COB

La LED DIP est la plus ancienne des trois. Celle-ci était plus grande, moins performante et utilisait beaucoup d’énergie pour fonctionner. A l’heure actuelle, peu de fabriquants utilisent encore ce modèle pour des écrans avec un pitch inférieur à 25 mm. Cependant, pour des écrans extérieurs avec un recul important, ce type de LED est plus avantageux financièrement et offre un résultat final très correct ! De plus, elle offre généralement une meilleure intensité lumineuse, ce qui dans ce cas, est fortement recommandé.

La LED SMD permet de réaliser des pitchs beaucoup plus fins. Cette technologie est montée en surface ce qui permet des angles de visibilités augmentés. Le contraste est plus élevé et permet de meilleures couleurs ; surtout pour accentuer une gamme de couleurs foncées, voir du noir.

Il faut cependant être vigilent dans le choix de ce type de LED car les composants requièrent une meilleure analyse et expertise lors de la fabrication. Ceci afin de garantir une plus grande durée de vie.

La LED COB offre une surface plane à l’écran. Celle-ci sera lisse et uniforme sur toute la surface de l’écran.

Les avantages de cette technologie sont nombreux. Le taux de pannes et de problèmes techniques est réduit. Elle offre un meilleur indice de protection, que ce soit contre l’humidité ou la poussière.

Le contraste est également amélioré et les couleurs sont plus profondes et plus nettes qu’avec une LED SMD.

Ce type de LED est utilisé pour des pitchs inférieur à 3 mm.

Les différentes luminosités

Les unités de mesure de la luminosité sont le nits/m² ou le candéla/m². Ces deux unités servent à la mesure de la luminance d’une surface.

Le critère de luminosité n’est pas à négliger. Selon l’environnement dans lequel votre écran sera placé, il est important de prendre en compte l’exposition solaire et l’exposition luminaire de celui-ci.

Le choix de la luminosité diffère lors de l’acquisition d’un écran extérieur, intérieur ou d’un écran à placer dans votre vitrine.

Il est important aussi de ne pas confondre le lumen avec le nits ou le candela. Lors du calcul de luminosité d’un vidéoprojecteur, on utilisera plus souvent, le lumen comme unité de mesure.

Si vous souhaitez pouvoir faire le calcul, vous trouverez la formule ci-dessous :

1 nit = +/- 3.426 Lumens ANSI

Quelques repères :

Un téléviseur acheté dans une grande surface et qui se trouve généralement dans votre salon aura une luminosité de +/- 200 à 300 nits.

Un moniteur professionnel pour un affichage dans un hall d’entrée ou dans le secteur de l’horeca aura une luminosité de +/- 450 à 750 nits.

Un écran pour vitrine avec une exposition solaire normale oscille entre 2000 et 3000 nits.

Un écran pour vitrine avec une exposition plein sud oscille entre 3000 et 4000 nits.

Pour un écran extérieur avec un recul de maximum dix mètres, nous conseillons un écran une luminosité minimale de 5000 nits.

Pour un écran extérieur avec un recul de plus de dix mètres, nous conseillons un écran avec une luminosité de 7500 nits.

L’angle de visibilité

Un autre élément à prendre en compte est l’angle de visibilité. En effet, il est primordial de prendre en compte l’emplacement de votre écran ainsi que son environnement. La qualité de l’image est une chose importante mais si votre angle de visualisation est trop réduit, le rendu optimal ne sera pas présent.

Pensez à vérifier l’emplacement de votre public avant de déterminer l’angle de vue nécessaire.

La consommation électrique

La consommation électrique d’un écran LED est un bon indicateur de fiabilité et de qualité. En  effet, la surconsommation de l’écran entraîne une usure précoce dans ses composants et une perte de contraste rapide.

Il est aussi important pour le propriétaire de l’écran d’inclure dans son budget une évaluation du coût de son écran.

Exemple de consommation normale établie sur 5 ans :

Type de LED : SMD

Pitch : 10 mm

Taille de l’écran : 10 m²

Fonctionnement : 24h/24

Environnement : Extérieur

Prix au kWh : 0.0987 €

En savoir plus sur nos écrans LED ? Cliquez ici ! https://promacon-sa.com/nos-ecrans-led/

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email